La Lune définition + vidéo

La Lune définition + vidéo dans Astronomie lune01

La Lune, avec un L majuscule pour les astronomes, est le satellite naturel de la Terre.

Par sa visibilité et ses excentricités, la Lune a toujours constitué un sujet d’intérêt pour les humains.

Avec la Terre, elle est, à ce jour, le seul astre que l’Homme ait pu explorer en personne.

Influence gravitationnelle de la Lune sur la Terre

Parmi les influences les plus connues, des plus réelles aux plus romantiques, citons :

  • La marée, le mouvement de révolution de la Lune autour de la Terre induit un effet gravitationnel différentiel (par rapport à l’effet gravitationnel Lune-Terre, vu du centre de la Terre) sur les eaux qui constituent les océans et les mers, provoquant une hausse locale du niveau d’eau à la surface de la Terre, approximativement dans la direction Terre-Lune, et dans la direction opposée. Cet effet différentiel est supérieur à celui dû au Soleil, même si sur Terre le champ de gravitation du Soleil est supérieur à celui de la Lune. L’onde de marée est en retard par rapport au mouvement de la Lune du fait de son frottement sur les fonds marins ; il s’ensuit un lent ralentissement du mouvement de rotation de la Terre, et un très lent éloignement de la Lune.
  • Les vents, l’air étant lui aussi un fluide, il subit lui aussi de grosses influences de la part de cet objet céleste très proche.
  • L’activité sismique, le magma du manteau, présent sous la croûte terrestre solide, subit lui aussi du fait de son état visqueux des mouvements, correspondant au passage du satellite. Pour certains, la fragmentation de la croûte en plaques serait une conséquence de la présence de la Lune. Il est important de réaliser que ceci n’est plausible que parce que la Lune était beaucoup plus près de la Terre à ses origines.
  • L’évolution des espèces, le nautile possède une coquille en spirale formée d’anneaux. Chaque jour, il forme un anneau supplémentaire. Au bout d’un mois se forme une nouvelle cloison intérieure. Ce phénomène est lié à l’instinct de frai du nautile, qui le fait remonter près de la surface à chaque pleine lune. Or, la fréquence de ces cloisons intérieures augmente si on observe des coquilles fossiles et augmente proportionnellement à l’ancienneté de ces fossiles. C’est une confirmation indirecte et indépendante de l’allongement du mois dû à l’augmentation progressive de la distance Terre-Lune.
  • L’obliquité terrestre, l’obliquité de la Terre varie entre 21 et 24° environ par rapport à l’équateur céleste. Celle de Mars qui n’a pas de satellite naturel comparable varie entre 20 et 60°. Les scientifiques pensent donc que la Lune stabilise la Terre dans son mouvement comme si elle était un contrepoids — simplement parce que le moment d’inertie du système Terre-Lune est bien plus grand que celui de la Terre seule.
  • Les calendriers ont longtemps indiqué les phases de la Lune pour les activités rurales (visibilité de nuit) ou de pêche (marées).
  • Les cycles menstruels, la périodicité moyenne du cycle féminin suggère-t-elle une influence lunaire ? La plupart des scientifiques croient plutôt à une coïncidence car si le cycle féminin moyen est voisin de 28 jours dans certains pays (et de 28 jours exactement dans tous les pays avec la pilule contraceptive) il est par exemple de 32 jours en Inde. Cette vision du cycle féminin de 28 jours proviendrait donc simplement d’un autocentrisme occidental et de la généralisation de la contraception hormonale.

Croyances et mythologies

Les variations de teintes et de luminosités à la surface de la Lune forment des motifs que les hommes ont interprétés différemment suivant leur culture et leur imaginaire : lapin, buffle, ou visage d’homme entre autres.

Les astronomes antiques pensaient que les zones sombres et régulières (les plaines) étaient remplies d’eau.

lune02 dans Astronomie

Ils les ont appelées Maria (terme latin signifiant mer), tandis que les hauts plateaux, de couleur claire, ont été baptisés Terrae.

Ces dénominations ont encore cours aujourd’hui, même si l’on sait qu’elles ne se rattachent à aucune réalité.

La Lune est aussi une figure très présente dans de nombreuses mythologies et croyances folkloriques, et a souvent été associée à des divinités féminines.

Ainsi, la déesse grecque Séléné (Luna chez les Romains) a été associée à la Lune, avant d’être supplantée par Artémis (Diane chez les Romains).

En revanche, la déesse japonaise Amaterasu est associée au Soleil et son frère, Tsukuyomi, est lui associé à la Lune.

De même chez les Mésopotamiens, où le dieu Nanna (ou Sîn) est associé à la Lune.

Cette inversion est également présente dans les mythologies nordiques (scandinave, lettone...), et c’est pourquoi Tolkien l’a reprise dans sa mythologie de la Terre du milieu, faisant de Tilion le dieu de la Lune et d’Arien la déesse du Soleil.

Les connaissances empiriques des hommes sur l’agriculture ont toujours accordé une grande importance à la Lune, dans les diverses phases de développement des végétaux ou pour déterminer les moments propices aux semailles.

Le terme « lunatique » est dérivé de Luna en raison de la croyance en la Lune comme cause du cycle menstruel de la femme ou de folie périodique.

De même pour les légendes concernant les lycanthropes (tel le loup-garou et le tigre-garou), créatures mythiques qui tireraient leur force de la Lune et seraient capables de passer de leur forme humaine à leur forme bestiale pendant les nuits de pleine lune.

Certains auteurs ont fait remarquer que si la Lune n’avait pas constamment présenté la même face à la Terre, l’histoire de la pensée eut été différente.

En effet, la voyant tourner, il devenait évident d’y voir une sphère et non un disque.

Une généralisation de cette constatation à d’autres objets célestes et en particulier à la représentation de la Terre aurait pu accélérer considérablement l’adoption de conception de l’univers non géocentriques.

La Lune a souvent fait rêver, notamment chez les amoureux qui considèrent souvent le clair de lune comme très romantique.

Une chanson populaire française s’appelle Au clair de la lune.

Mais la Lune est également très présente dans les films d’horreur, tels que Frankenstein et Freddy Krueger.

L’imaginaire a par ailleurs doté la Lune d’habitants, les Sélénites.

__________________________________________________________

Superscience-La Lune et ses mystères 59:59

http://www.dailymotion.com/video/xk86t

_____________________________________________________________

           Pour avoir plus d’infos je vous invite à visiter ce site       Wikipedia

lignerouge01



Phases lunaire

Traduction


Sondages

Sommes-nous seul dans l’univers ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Un livre étonnant que je vous recommande vivement.

Page vue


Le monde des cactées |
Redemption |
Code 2012 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | escargots
| Domain3Wname
| SOS ENERGIE