Search for Extra-Terrestrial Intelligence définition + 3 vidéos

 Search for Extra-Terrestrial Intelligence définition + 3 vidéos dans Astronomie seti02

Search for Extra-Terrestrial Intelligence, abrégé par SETI et que l’on peut traduire par « recherche d’une intelligence extraterrestre », est un programme d’origine américaine qui date des années 1960.

Il regroupe des projets dont le but est de détecter les signaux qu’une intelligence extraterrestre pourrait émettre, volontairement ou non, depuis sa planète d’origine.

Les projets analysent le spectre électromagnétique provenant de l’espace et essaient de détecter les signaux par opposition au bruit aléatoire.

Le programme ne suppose pas forcément que ces extraterrestres essayent de nous contacter.

Il essaie de repérer les ondes émises de manière intentionnelle ou non.

De même, les ondes électromagnétiques émises de la Terre à chaque instant pourraient être détectées depuis l’espace sans que les humains cherchent pour autant à signaler leur présence.

Depuis le premier projet Ozma de Frank Drake en 1959, on en compte aujourd’hui plus de 70.

Parmi les initiateurs du projet, on peut citer Carl Sagan.

L’un de ces projets s’appelle SERENDIP.

Ayant besoin d’énormes capacités de calcul, l’université de Berkeley a développé un logiciel nommé SETI@home en 1999.

Il consiste à utiliser les processeurs de milliers d’ordinateurs connectés à Internet afin d’analyser ces données.

Les calculs sont menés de façon transparente pour l’utilisateur.

Les résultats de chaque calcul sont transmis à un serveur central qui se charge également de distribuer les tâches parmi les unités de calcul.

Le programme de calcul de SETI@Home cherche par exemple des signaux gaussiens caractéristiques d’un émetteur radio.

SETI@home est le premier projet de calcul réparti grand public.

Depuis, il a été adapté pour s’étendre à d’autres projets.

Le logiciel s’appelle maintenant BOINC et SETI@home n’est plus considéré que comme un « module » de BOINC.

Des amateurs, comme les radioastronomes amateurs et les radioamateurs, vont même jusqu’à monter chez eux leurs propres radiotélescopes SETI.

Ils utilisent pour cela, des récepteurs radios très sensibles, permettant de surveiller la fréquence de l’hydrogène neutre dans les 1420 MHz (UHF) et de petites paraboles de 3 à 5 mètres de diamètres comme antennes.

Radiotélescope d’Arecibo

Le radiotélescope d’Arecibo est situé à Arecibo, Porto Rico sur le côté nord de l’île.

Il est exploité par l’université Cornell avec un accord de coopération avec la National Science Foundation.

L’observatoire fonctionne sous le nom National Astronomy and Ionosphere Center (NAIC) même si les deux noms sont officiellement utilisés.

arecibo01 dans Astronomie

Le radiotélescope est le plus grand télescope simple jamais construit.

Il collecte des données radioastronomiques, d’aéronomie terrestre et des données radar planétaires pour les scientifiques mondiaux.

L’utilisation du télescope se fait après soumission de proposition à un comité indépendant.

Même s’il a été utilisé pour divers usages, il est utilisé principalement pour l’observation d’objets stellaires.

Informations générales

Le télescope d’Arecibo se distingue par sa grande taille : le diamètre de l’antenne principale est de 305 mètres, construite à l’intérieur de la dépression laissée par un effondrement.

L’antenne est la plus grande antenne convergente incurvée du monde, ce qui lui donne la plus grande capacité de collecte d’ondes électromagnétiques.

La surface de l’antenne est faite de 38 778 panneaux d’aluminium perforés, chacun mesurant environ 1 m sur 2 m, supportés par un maillage de câbles en acier.

C’est une antenne sphérique (par opposition à antenne parabolique).

Cette forme provient de la méthode utilisée pour pointer le télescope.

L’antenne est fixe mais le récepteur se positionne en son point focal pour intercepter les signaux réfléchis des différentes directions par la surface sphérique.

Le récepteur est situé sur une plateforme de 900 tonnes suspendue à 150 m au-dessus de l’antenne par 18 câbles à partir de trois tours en béton armé, une de 110 m de hauteur et deux autres de 80 m de haut (les sommets des trois tours sont au même niveau).

La plateforme possède une voie tournante de 93 m de long, en forme d’arc, sur laquelle sont montés l’antenne de réception, les réflecteurs secondaires et tertiaires.

Cela permet au télescope d’observer n’importe quelle région du ciel dans un cône de 40 degrés autour du zénith local (entre -1 et 38 degrés de déclinaison).

La localisation de Porto Rico près de l’équateur permet à Arecibo d’observer toutes les planètes du système solaire.

__________________________________________________________

A la recherche des extraterretres partie 1 18:55

http://www.dailymotion.com/video/x3gwc0

_____________________________________________________________

A la recherche des extraterretres partie 2 19:39

http://www.dailymotion.com/video/x3gwko

_____________________________________________________________

A la recherche des extraterretres partie 3 13:39

http://www.dailymotion.com/video/x3gwqu

_____________________________________________________________

A la recherche des extraterretres partie 4 19:55

http://www.dailymotion.com/video/x3j64y

_____________________________________________________________

A la recherche des extraterretres partie 5 19:51

http://www.dailymotion.com/video/x3j6gg

_____________________________________________________________

A la recherche des extraterretres partie 6 12:01

http://www.dailymotion.com/video/x3j6nm

_____________________________________________________________

          Pour avoir plus d’infos je vous invite à visiter ce site       Wikipedia

lignerouge01



Phases lunaire

Traduction


Sondages

Sommes-nous seul dans l’univers ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Un livre étonnant que je vous recommande vivement.

Page vue


Le monde des cactées |
Redemption |
Code 2012 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | escargots
| Domain3Wname
| SOS ENERGIE